Trucs et astuces pour une randonnée écolo – Mes conseils !

Si vous partez en randonnée, c’est sûrement parce que vous aimez la communion avec la nature. Comment avoir un comportement écologique pendant vos randonnées ? Voici des conseils précieux pour faire une randonnée placée sous le signe de l’écologie.

randonnée écolo

Munissez-vous du strict nécessaire

Randonner écolo, c’est limiter au minimum sa pollution. Cela se passe par le choix des affaires que vous apportez en randonnée. Au lieu de vous encombrer d’une trousse de toilette bien garnie, avec différents crèmes et savons en tout genre, optez pour le savon tout-en-un. Ce type de savon vous permettra de vous laver les cheveux et le corps, mais ce n’est pas tout. Vous pouvez aussi vous en servir pour laver vos ustensiles et votre lessive. Ces savons sont souvent labellisés bios et sont alors biodégradables.

Pour faire le repas, oubliez le réchaud à gaz. Optez plutôt pour le réchaud à alcool. Comme son nom l’indique, il ne fonctionne pas au gaz, mais avec de l’alcool à brûler. Ce réchaud est connu sous le nom de réchaud P3RS. Il est facile à trouver dans les magasins spécialisés dans la vente d’accessoires de camping. Vous pouvez aussi en acheter en ligne. Comme le réchaud est d’une grande simplicité, vous pourriez en fabriquer un vous-même, si vous avez l’âme d’un bricoleur. Il existe sur le net différents tutoriels qui vous expliqueront comment procéder. Pour ce qui est des vêtements, privilégiez les vêtements dans des matières recyclées, cela contribue à la protection de l’environnement.

retour au menu ↑

Suivez les sentiers

Quand vous partez en randonnée, veillez à toujours respecter les sentiers déjà existants. Les sentiers sont comme des marques indélébiles du passage de l’homme. La plupart du temps, la végétation ne pourra plus y repousser. Si vous marchez à côté du sentier ou si vous prenez des raccourcis, vous rajoutez de nouveaux sentiers qui, en plus d’empêcher la végétation de repousser, favoriseront l’érosion du sol.

Si vous avez besoin de faire une pause pipi ou de vous ravitailler en eau, ou si vous aimez tout simplement randonner hors des sentiers battus, veillez à marcher uniquement sur des surfaces durables. En marchant sur des rochers, du sable ou du gravier, vous aurez un moindre impact sur l’environnement. Autant que possible, évitez de piétiner la végétation ou préférez uniquement les zones avec de la végétation peu fragile. D’une manière générale, la végétation sèche supporte davantage le piétinement. Si vous évoluez dans des environnements fragiles comme certaines parties de la montagne, des prairies ou encore certains déserts, évitez de marcher hors des sentiers, sinon votre impact sera élevé.

retour au menu ↑

Ne placez pas votre bivouac n’importe où

Le bivouac est interdit dans certaines zones de randonnées et toléré dans d’autres. Avant d’installer un bivouac, renseignez-vous sur les règlementations en vigueur. Si le bivouac est autorisé, choisissez avec soin l’endroit où vous allez le placer. Autant que possible, installez-vous sur des surfaces durables où votre impact n’aura pas beaucoup d’impact sur la végétation aux alentours. Bien souvent, il existe également des emplacements utilisés par d’autres randonneurs avant vous. Utilisez-les pour ne pas impacter d’autres zones.

Ne fois que vous avez trouvé l’endroit idéal, installez-vous, sans creuser le sol ni faire de constructions qui risqueront d’endommager les lieux. Veillez à choisir un endroit où les animaux ne sont pas dérangés. Veillez également à vous installer à au moins une centaine de mètres des points d’eau. Quand vous repartez, pensez à « réhabiliter » les lieux. Relevez les herbes et replacez les branches et pierres que vous auriez pu déplacer.

retour au menu ↑

Faites attention au feu

En randonnée, un feu est très apprécié pour se réchauffer la nuit, quand les températures sont fraiches. Avant de partir en randonnée, assurez-vous que le feu est autorisé dans l’endroit où vous souhaitez aller. En effet, dans certaines zones, le feu est interdit tout au long de l’année. Dans d’autres, par contre, le feu peut être autorisé à certaines périodes de l’année.

Si le feu est interdit, n’en faites pas ! Il y a sûrement une bonne raison à cette interdiction. Si le feu est autorisé, évaluez les risques de déclenchement d’un feu de forêt avant d’en allumer un. Le vent, la sècheresse, etc. peuvent entrainer un incendie. Si le feu est possible, placez le foyer dans un endroit où il aura le minimum d’impact. Ainsi, installez le feu dans un foyer déjà existant (s’il y en a déjà), ou sur un sol durable, sans végétation. N’utilisez pas le feu pour brûler vos déchets. Et surtout, n’oubliez pas d’éteindre le feu avant de partir et de réhabiliter le lieu du mieux que vous le pouvez.

retour au menu ↑

Ne jetez pas vos déchets n’importe où

Il va de soi que vous ne devez pas laisser vos déchets dans la nature. Même les déchets que vous jugez être biodégradables ne doivent pas être jetés dans la nature. Les restes de nourritures tels que les croutes de fromage, les épluchures, les trognons, les coquilles d’œuf, etc. ne doivent pas être jetés dans la forêt. En plus de créer de la pollution visuelle, ils peuvent avoir un impact sur les micro-organismes, car ils ne font pas partie de l’alimentation habituelle des animaux sauvages.

Pour vos besoins naturels, faites-les de manière à avoir le minimum d’impact sur l’environnement. Si vous fumez, ne laissez pas vos mégots derrière vous. Investissez dans des cendriers portables qui sont peu chers, légers et peu encombrants.

retour au menu ↑

Respectez la faune et la flore qui vous entourent

Lors de vos randonnées, vous serez sûrement amenés à rencontrer des animaux sauvages. Même si vous les trouvez mignons, ne les approchez pas de trop près. Contentez-vous de les observer de loin. Si vous vous approchez de trop près, ils s’enfuiront de peur. Vous aimez les animaux, mais évitez de les nourrir. Ils ne mangent pas la même nourriture que vous. Ce que vous leur donnez de si bon cœur peut nuire à leur santé et modifier leur comportement naturel. De même, protégez votre nourriture et vos déchets. Curieux de nature, les animaux pourront y goûter par inadvertance et pourront tomber malades par la suite.

De même, ne cueillez pas les fleurs et les plantes à tout va. Dans certains sites, la cueillette est même interdite, n’oubliez pas cela lors de vos balades. Si la cueillette est autorisée, agissez de manière raisonnée. En d’autres termes, n’en prenez que de petites quantités et coupez au lieu d’arracher les plantes.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Inscription / Connexion fermée temporairement
Aller à la barre d’outils